gaubert


BIO ::: Philippe Gaubert né à Marseille, le 11 mars 1967, vit et travaille à La Réunion (Saint-Denis) et à Madagascar. Arrivé à la Réunion en 1990, il rencontre l’association BKL avec la photographie et suit durant trois ans la formation « Atelier image » dans le cadre de la commande publique « entre mythologie et pratiques ». En 1997 il s’installe à Antananarivo et commence son travail « olombelona » sur les rituels malgaches. Il commence en 2005 un travail photographique sur les transsexuels à Madagascar. Il a exposé à Madagascar, La Réunion, en France, en Italie, au Mali, en Norvège, à Paris.


SARIMBAVY (Littéralement image de femme)

Ce travail photographique a débuté dans le courant de l'année 2005 dans la capitale malgache Antananarivo. Il s'agissait pour le photographe de découvrir un "milieu", des "personnages" qu’il n'avait jusqu'alors pas photographié. Ce travail met en lumière un aspect du changement de comportement de la société malgache envers les sarimbavy, cette communauté qui jusqu’à une période récente vivait dans l'ombre, et qui aujourd'hui prend part à la vie de la cité à travers des spectacles, des défilés et autres représentations.
Le premier personnage assume son image de femme depuis l'âge de 14 ans et gère un salon de coiffure informel.


La résidence à La Réunion a pour objectifs :

-          de continuer le travail commencé à Madagascar de portraits de personnes trans-sexuelles et/ou travesties, selon le même mode opératoire (cf. ci-dessous. Partie « contenu »), en y ajoutant un volet « vidéo », en collaboration avec un plasticien vidéaste.

-          l’organisation d’expositions et d’événementiels regroupant les images créées à Madagascar et les images créées à La Réunion.

La résidence de Philippe Gaubert engagée en 2010 s’est poursuivie en 2011, et prendra fin en 2012. Un séjour de travail de l’artiste est prévu en février-mars 2012, au cours duquel il poursuivra son travail de reportage photographique et vidéo.

 

Ce projet s’est mis en place avec notamment le soutien de la Ligue des Droits de l’Homme, de la DAC-OI, du Conseil Général et de la ville de Saint-Pierre.


Plus d'infos : SARIMBAVY_PHILIPPE_GAUBERT


VISAGES ET FIGURES

L'artiste a également mené dans le cadre du dispositif Ecriture de lumières (DAC OI) un projet intitulé Visages et figures au lycée Isnelle Amelin de Ste-Marie.

Plus d'infos : VISAGES_ET_FIGURES__PHILIPPE_GAUBERT

Vidéo exposition Médiathèque Ste-Marie :  http://www.dailymotion.com/ankrajoi#video=xrq7kc